Nos engagements
environnementaux

Entretien des réseaux

Le bon état des réseaux hydrauliques transportant eaux usées et eaux pluviales est capital. En effet, leur étanchéité doit être garanti sur le long terme ainsi que le bonne séparation des eaux usées et des eaux pluviales (réseaux séparatifs). L’objectif est d’éviter toute contamination du milieu naturel par les eaux usées.


Les canalisations qui véhiculent les eaux usées ont une durée de vie théorique d’une cinquantaine d’années. Mais ces conduites sont soumises à de nombreuses agressions menaçant leur intégrité : agressions internes dues à des eaux usées corrosives, agressions externes provoquées par les vibrations dues aux passages de véhicules lourds ou par des mouvements de terrain, etc.
Une canalisation enterrée en milieu pavillonnaire par exemple aura une durée de vie plus longue qu’une autre qui serai enterrée en pleine zone industrielle. L’usure des réseaux n’est donc homogène.
Le SIAH a donc adapté la fréquence des campagnes d’entretien aux besoins réel du réseau. Cette adéquation s’effectue sur la base des connaissances  pratiques et des informations relevées sur ces ouvrages.

Inspections télévisées

Les réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales intercommunaux et communaux évoluent dans le temps.
Leur structure ainsi que leur étanchéité peuvent s’altérer sous l’effet de facteurs internes et externes (corrosion due aux effluents, chocs dus aux véhicules lourds, défauts structurels, etc.).
L’inspection télévisée permet de visualiser la canalisation enterrée de l’intérieur et de recueillir et compiler des informations très précises sur leur état.
Il en découle éventuellement des préconisations d’interventions ou de travaux. Cette approche permet d’agir de façon préventive, ce qui a le double avantage de réduire les dommages environnementaux (en évitant des déversements d’eaux usées dans le milieu naturel par exemple) et de réduire le plus souvent les coûts d’intervention ou éventuellement de lisser les dépenses financières par rapport au budget courant.
En 2012, 3 476 mètres de réseaux intercommunaux ont fait l’objet d’une inspection télévisée ainsi que 14 060 mètres de réseaux des communes conventionnées.

Curage

Le curage d’une canalisation consiste à envoyer un tuyau souple à haute pression à l’intérieur du collecteur.
En 2012, 42 939 mètres de canalisations syndicales d’eaux usées et 385 mètres de canalisations syndicales d’eaux pluviales et d’ouvrages visitables ont été curés.
En ce qui concerne les canalisations communales, 34 004 mètres de canalisation d’eaux usées et 1 941 mètres de canalisation d’eaux pluviales ont été curés.
1 458 tonnes de sable ont été extraites de ces ouvrages en 2012.
Il faut noter que depuis plusieurs années, les fréquences des campagnes de curage des canalisations ont largement augmentées du fait de l’utilisation croissante des lingettes et surtout de leur rejet dans les toilettes. Ces lingettes finissent par s’amalgamer avec des graisses et provoquent d’importants dégâts voire des débordements lorsque qu’une canalisation se bouche à cause de la formation d’un bouchon (lingettes + graisse).

Opérations de travaux

Les opérations de travaux concernent principalement trois cas spécifiques : installation de nouvelles canalisations, remplacement d’une canalisation existante par une autre et réhabilitation d’une canalisation.
La pause d’une nouvelle canalisation permet de raccorder de nouveaux sites (nouvelle zone pavillonnaire, etc.) au système de traitement des eaux usées.
Le remplacement d’une canalisation s’effectue lorsque l’ancienne est trop vétuste ou lorsqu’elle est devenue sous-dimensionnée par rapport au nombre de foyers raccordés.
Enfin, la réhabilitation s’effectue sur une canalisation abîmée qui va être restaurée par le biais de techniques de travaux sans tranchées.
Ces techniques sont privilégiées car elles sont plus économiques et créent beaucoup moins de nuisances.

Vérification de la bonne séparation des eaux usées et des eaux pluviales

Le réseau d’assainissement du SIAH est de type séparatif. Le respect de la bonne séparation des eaux usées et des eaux pluviales est une condition indispensable pour le bon fonctionnement du système mais également pour le respect du milieu naturel. Les agents du SIAH Croult et Petit Rosne effectuent, tout au long de l’année, des vérifications des raccordements de particuliers aux réseaux hydrauliques.

2008 2009 2010 2011 2012
Nombre de contrôles effectués 241 197 448 355 350
Non-conformités détectées 50 34 93 56 41
Taux de non conformité 21% 17% 21% 16% 12%