un espace écologique inédit dans le Val d’Oise Zone d’expansion de crue du Vignois : www.lastationdusiah.fr La station de dépollution des eaux usées s’agrandit : Le SIAH partenaire du programme "Abeille, sentinelle de l'environnement®" Réduction du risque "Inondation" 1.600.000m3 de retenue d'eaux pluviales Plus de 30 bassins de rétention répartis sur le territoire
Nos engagements
environnementaux

Bassin « Bourguignons 1 et 2 »

Définition

Les bassins de rétention des eaux pluviales sont des cuvettes aménagées servant de zones tampons en cas de forte intempérie. Ces ouvrages hydrauliques, à ciel ouvert, sont disposés de façon stratégique sur les vallées du Croult et du Petit Rosne. La plupart d’entre eux ont une apparence champêtre et sont considérés comme de petites réserves de biodiversité.

Fonctionnement hydraulique

Ces bassins de retenue d’une capacité de 203 168 m3, régulent le débit des eaux de ruissellement d’une partie du bassin versant du Petit Rosne. Ces derniers sont munis de plusieurs dispositifs dont une vanne hydraulique permettant de réguler les eaux en sortie de bassin. Lors de fortes pluies, les eaux pluviales s’accumulent dans le bassin permettant à la rivière en sortie de garder un niveau acceptable et ainsi de minimiser les risques de débordement à l’aval du bassin et de limiter les phénomènes d’érosion des berges.

Historique

Les communes de Moisselles et d’Ezanville sont situées dans la vallée du Petit Rosne. Les bassins des Bourguignons 1 et 2 ont été implantés dans une cuvette topographique (dépression naturelle du sol). Les deux bassins n’ont pas été réalisés à la même époque. Créé à la fin des années 70 sur la comme d’Ezanville, Bourguignons 1 fut le premier aménagé. Malheureusement, les inondations de 1992 ont démontré que ce bassin seul ne suffisait pas à retenir l’excédent d’eau d’une pluie « dite centennale ». Cet évènement malheureux ainsi que la construction de résidences, ont été à l’origine de la création du bassin Bourguignons 2. Ces deux ouvrages dans leur globalité présentent une surface de 14 hectares.

Flore

Les bassins se caractérisent par le passage du Petit Rosne en son centre. Un boisement humide composé de Saules blancs et de Peupliers s’est constitué dans le bassin Bourguignons 1. Une petite zone humide s’est également installée. Celle-ci est composée d’Iris des Marais, de Joncs, etc. Ces bassins s’insérant dans un contexte rural principalement constitué de parcelles agricoles, la présence de ce boisement ainsi que cette zone humide présente un intérêt écologique non négligeable. En effet, cet espace représente donc une zone de repos et d’alimentation privilégiée pour la faune sauvage du secteur. Certaines espèces d’oiseaux inféodées aux milieux forestiers peuvent notamment y être rencontrées.

L’entretien

L’entretien se limite à une fauche par an. En effet, les bassins étant également des espaces écologiques susceptibles de favoriser un développement de la biodiversité, les tontes à ras sont incompatibles avec celle-ci. Un véritable poumon vert ne peut ressembler à un jardin à la française. Ainsi c’est par le développement contrôlé de la flore que le bon état écologique du site et des cours d’eaux pourra s’exprimer. Cette fauche annuelle permet également de limiter considérablement les coûts.

Bourguignons 1

Bourguignons 2